Historique

Depuis 1998, Cyclo Nord-Sud a expédié plus de 55 000 vélos vers 19 pays bénéficiaires, en Amérique latine et en Afrique.

Pionniers au Québec

Cyclo Nord-Sud voit le jour en 1998 dans le sous-sol de l’église Saint-Pierre-Claver à Montréal. Sa fondatrice Claire Morissette s’inspire du mouvement québécois La Société d’éducation pour le cyclisme à Montréal, organisme sans but lucratif fondé en 1988, dont le but est de promouvoir le cyclisme comme moyen de transport urbain. Elle prend aussi exemple sur deux autres organismes américains, Bikes Not Bombs, fondé à Boston et Pedals For Progress, basé au New Jersey. Comme ces derniers, Cyclo Nord-Sud a pour objectif de recueillir des vélos et des pièces inutilisés pour les expédier aux populations du Sud, où ils sont ensuite réutilisés comme moyen de transport afin de lutter contre la pauvreté.

Pour mettre sur pied son projet, Claire s’appuie sur son expérience passée au sein de l’organisme Le Monde à Bicyclette (MAB), fondé en 1975, dans lequel elle s’implique cœur et âme en tant que coordonnatrice et leader durant 15 années. Plusieurs pistes cyclables de Montréal doivent leur existence au MAB, qui s’est battu pour soutenir le vélo et revendiquer sa place de moyen de transport urbain et écologique. Aujourd’hui, c’est entre autres grâce aux efforts du MAB et de Claire Morissette que des milliers de gens troquent leurs voitures pour le vélo !

D’hier à aujourd’hui

Depuis la première collecte de vélo en septembre 1999 et l’envoi du premier conteneur outre-mer en octobre 2000, le mouvement lancé par Claire Morissette n’a cessé de grandir. En 2002, le sous-sol d’église a fait place à un vaste entrepôt mieux adapté, situé rue St-Urbain dans le quartier Villeray, puis sur la 8ème avenue, dans le quartier Saint-Michel. Le petit groupe de militants a laissé la place à une équipe de cinq employés, plus de 500 bénévoles, des collaborateurs engagés et un président d’honneur à la réputation mondiale : David Suzuki.

L’histoire de Cyclo Nord-Sud c’est aussi celle de toutes ces femmes libres de se déplacer de façon autonome, de centaines d’enfants qui se rendent plus facilement à l’école disposant ainsi d’une meilleure capacité d’apprentissage, de ces agriculteurs qui jouissent enfin d’une meilleure mobilité pour se rendre au marché et assurer un niveau de vie plus prospère à leurs familles. Depuis sa création, Cyclo Nord-Sud a permis à des milliers de gens d’améliorer leurs conditions de vie,  d’atteindre une plus grande justice sociale et surtout de préserver leur dignité.

Distinctions

Exposition sur les femmes et le vélo – été 2012

Exposition sur les femmes et le véloLe Musée de la Femme souligne la contribution de Claire Morissette au cyclisme féminin avec l’exposition « À vélo, Mesdames », présentée au Marché Bonsecours. L’exposition relate l’histoire des femmes et du vélo de 1617 jusqu’à nos jours.

Prix Terre de Femmes – Février 2009

Impression

Le premier prix du concours Terre de Femmes, décerné par la Fondation Yves-Rocher, est remis à Jennifer Crawford, coordonnatrice au développement chez Cyclo Nord-Sud, afin de souligner l’excellence des femmes qui contribuent à la sauvegarde du monde végétal et à l’amélioration de l’environnement, tout en œuvrant au bien-être de la collectivité.

Prix Inspiration des CDEC Montréal – Novembre 2008

Prix Inspiration des CDEC MontréalLe directeur de la Corporation de développement économique et communautaire Centre-Nord, M. Denis Sirois, remet à l’équipe de Cyclo Nord-Sud le prix Inspiration. « Leur vision est hautement stimulante, tant par ses dimensions internationales que par ses préoccupations de développement durable. Il s’agit d’un bel exemple d’implication de la communauté dans le succès d’un organisme, qui a su préparer une relève efficace, capable de transmettre la passion fondatrice. »

Prix Thérèse-Daviau – Octobre 2007

therese-daviauLe maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, remet à Cyclo Nord-Sud le Prix Thérèse-Daviau lors d’une cérémonie à l’hôtel de Ville. C’est à titre posthume qu’une plaque commémorative est décernée à Claire Morissette. « Elle est l’une de ces femmes entrepreneures qui a transporté de grands projets vers les sommets grâce à son talent et ses élans de générosité », a dit Mme Helen Fotopulos, membre du comité exécutif de Montréal, responsable de la condition féminine et membre du comité de sélection pour l’attribution du prix.

« C’est grâce au dévouement de citoyens comme Mme Morissette que la métropole montre son vrai visage humain. Sa détermination, son talent, son énergie et son courage sont remarquables. Tous les jours, par son œuvre et son parcours parfois méconnu mais tout autant exceptionnel, elle a contribué à améliorer notre qualité de vie et à faire avancer la démocratie municipale. Je la remercie pour chaque geste qu’elles ont posé et qui ont su faire une grande différence dans la vie quotidienne des gens qu’elle a aidé », a conclu le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay.

Le Phénix de l’environnement – Juin 2005

Le Phénix de l’environnementCyclo Nord-Sud remporte le Phénix de l’environnement dans la catégorie Réduction, réemploi, recyclage ou mise en valeur des matières résiduelles, pour avoir implanté un système performant de gestion des matières résiduelles dans son établissement. Le prix, accompagné d’une bourse de 5 000 $, est remis en présence du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, M. Thomas Mulcair.

Hommage du Réseau québécois des femmes de l’environnement – Janvier 2005

Réseau québécois des femmes en environnement

Le Réseau québécois des femmes en environnement rend hommage à Claire Morissette, fondatrice de Cyclo Nord-Sud, dans le cadre de son colloque ÉcoDéfi